Que boire lors d’une sortie à vélo ?

Voici comment préparer votre gourde de cycliste

0
873
Cosa bere durante un'uscita in bici da corsa I Stay Trained!
Giro D'Italia 2018 - 4°Tappa Catania-Caltagirone - Foto Luigi Sestili - @6stili #6stili - www.luigisestili.com

Que boire lors d’une sortie en vélo de compétition ? Ne vous êtes-vous jamais posé la question ? Surtout quand l’effort physique est particulièrement intense ou quand il fait très chaud, préparer la boisson adéquate à emporter dans une ou plusieurs gourdes peut faire la différence en matière de performances et de bien-être pendant et après la sortie à vélo.

De l’eau seule ? Non. Et voici pourquoi :

L’eau est le meilleur liquide dans l’absolu pour s’hydrater et doit rester la principale source d’hydratation. Toutefois, au cours d’un exercice physique, pour maintenir une hydratation optimale, soutenir ses performances sportives et assurer une meilleure récupération, l’eau seule peut ne pas suffire. Et ce, pour au moins 3 raisons :

1. En tant que fluide hypotonique, l’eau est assimilée rapidement au niveau intestinal. Elle apaise rapidement la sensation de soif, mais le fait avant que les niveaux d’hydratation optimaux soient stabilisés. De plus, les eaux oligominérales en particulier stimulent la diurèse avec, pour conséquence, la perte de fluides.

2. Par son absence d’hydrates de carbone et son incapacité à reconstituer de manière adéquate les sels minéraux perdus avec la transpiration, l’eau à elle seule ne parvient pas à fournir de l’énergie et à favoriser l’endurance pendant l’effort physique.

3. La boisson idéale pour l’effort physique est celle qui réduit au minimum la permanence du liquide dans l’estomac. Pour assurer un court transit dans l’estomac, il est conseillé d’ajouter à l’eau une petite quantité d’hydrates de carbone et de sels minéraux en concentration diluée.

La boisson idéale à prendre lors d’une sortie à vélo

Il est recommandé de partir avec au moins 2 gourdes. Une gourde remplie d’eau (du robinet, de préférence), car elle est moins diurétique et plus riche en minéraux. L’autre remplie d’un mélange d’eau et d’un complément, afin de disposer d’une boisson isotonique, pouvant être rapidement assimilée au niveau intestinal, mais suffisante pour permettre une assimilation supérieure des sels minéraux perdus dans la transpiration. Le complément approprié permet également, entre autres, d’ajouter la proportion d’hydrates de carbone, qui fournit de l’énergie et accélère le passage du liquide dans l’estomac, réduisant ainsi au maximum le risque de stress gastrique pendant l’effort physique.

La température de la boisson idéale oscille entre 10 et 15 °C. En dessous de cette température, vous risquez une congestion, au-dessus, le liquide est trop chaud et ne remplit pas sa précieuse fonction de réduction de la température corporelle. En effet, le liquide frais aide l’organisme dans cette fonction et limite la transpiration, ainsi que la perte des sels minéraux et des réserves hydriques qui en découlent.

La composition de la boisson et son mode de consommation sont tout aussi importants l’un que l’autre. Ainsi, ce qui compte lors d’une sortie à vélo, c’est n’est pas uniquement quoi boire, mais également comment boire. Et la réponse est simple : constamment et par petites gorgées.

Enfin, s’il fait particulièrement chaud, il est recommandé de préparer une réserve d’eau la veille, en la consommant de façon constante tout au long de la journée, toujours en petites quantités, ainsi que des aliments tels que des fruits et des légumes, qui sont riches en eau.

Quels compléments mettre dans la gourde du cycliste ?

Savoir quoi boire pendant une sortie à vélo dépend aussi de la longueur et de l’intensité de ladite sortie, de la température extérieure et de l’effort que vous voulez fournir ce jour-là. Un grand nombre de variables doivent être prises en compte, en principe, mais je peux vous donner les conseils suivants :

> Sortie de moins de 2 heures et demie

En plus de l’eau seule, prenez une gourde contenant 30 g d’Isonam Energy pour 500 ml d’eau, afin de reconstituer les pertes hydrosalines et soutenez vos performances avec les vitamines C et B6, de la créatine Creapure® et du ginseng.

Si vous voulez un coup de pouce supplémentaire si la sortie est particulièrement intense, vous pouvez également ajouter 30 à 50 g de Maltonam, au goût neutre, avec des maltodextrines à divers niveaux d’assimilation pour une libération constante d’énergie, ainsi que de la carnitine pour une endurance accrue.

> Sortie de plus de 2 heures et demie

En plus de l’eau seule, prenez 2 gourdes, l’une contenant 30 g d’Isonam Energy pour 500 ml d’eau, mélangé avec un sachet d’Aminonam Sport, un pool d’acides aminés Ajipure® et de vitamines B pour combattre la fatigue et maintenir l’endurance musculaire pendant l’effort physique.

Préparez l’autre gourde avec 50 g de Maltonam pour 500 ml d’eau. Buvez par petites gorgées, toutes les 5 à 10 minutes, d’une manière constante, en alternant entre les 2 gourdes.

Pourquoi prendre 2 gourdes ou plus ?

Même quand vous n’avez qu’une seule gourde avec une boisson isotonique, car votre sortie est courte, il est recommandé de toujours emporter avec vous une gourde contenant uniquement de l’eau. Par ailleurs, le porte-gourde du vélo ne peut pas contenir des gourdes trop grandes. Il est donc conseillé d’en installer au moins deux. Pour les sorties plus longues et intenses, utilisez des porte-gourdes en ceinture ou en bandoulière.